Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > La cour d'appel > Evènements > Une sculpture de Cécile Raynal exposée à la cour d'appel de Caen

30 janvier 2013

Une sculpture de Cécile Raynal exposée à la cour d'appel de Caen

Un face à face avec le condamné

Un homme est à la barre. Immobile, la tête droite enfoncée entre les épaules, les mains posées à plat.

Il est fait de grès enfumé et d'acier. Et il cotoie magistrats, avocats et visiteurs de la cour d'appel de Caen.

Cette sculpture, oeuvre de la sculptrice Cécile Raynal, est exposée dans la salle des pas perdus de la cour d'appel de Caen devant l'entrée de la cour d'assises, où elle sera visible jusqu'à la fin de l'année 2013. Son nom est "So sorry". Elle est issue de la série "Personna,ae" que l'artiste a réalisée dans le cadre d'un projet étonnant : installer son atelier pendant plusieurs mois au centre pénitentiaire de Caen et proposer aux détenus qui le souhaitaient de devenir ses modèles. L'idée qui l'anime est de nouer le dialogue entre population carcérale et artiste, entre la prison et le monde extérieur.

Elle a pu compter sur la collaboration de l'association "Regards Croisés", du ministère de la justice et d'autres partenaires privés pour mener à bien son projet.

So sorry, une sculpture de Cécile Raynal exposée à la cour d'appel de Caen (crédit photo : P.Bougy/MJ/CA Caen)

Entre 2006 et 2010, pendant toute la période de conception et de réalisation de ce projet artistique, Cécile Raynal a tenu un journal de bord.

 

Nous vous en livrons quelques extraits, accompagnés des photographies d'autres oeuvres réalisées dans ce cadre (mais non exposées au palais de justice de Caen).

 

L'oeuvre est accessible au public pendant les heures ouvrables du palais de justice, du lundi au vendredi de 8h15 à 18h15.

Quelques extraits du journal de bord de Cécile RAYNAL

 

" Avant de démarrer le travail en atelier, j'avais présenté certaines oeuvres de petite dimension dans la bibliothèque du centre pénitentiaire, sur des piles de livres. Elles y sont restées quelques semaines, le temps de rencontrer les hommes détenus et de discuter du projet."

 

Personna, ae

6m x 3 x1.80

argile enfumé, métal

 "Persona, ae"

 

 So sorry - Oeuvre de Cécile Raynal. Grès enfumé, acier-2010- (crédit photo : Aude Tincelin)

 

 

 

" Il y avait dans cet atelier improblable des échanges humains assez libres, des discussions, des confidences qui transformaient la plupart du temps la tension ambiante en rapports suffisamment sereins pour permettre la construction des sculptures."

 

 

 

 

 

 

 

So Sorry

grès enfumé et métal

2010

 

" Pour l'un, ce fut un long parloir, une conversation qui s'égrenait au fil du temps des trois heures de pose et pouvait se prolonger le lendemain ou la semaine suivante. Pour un autre, qui peignait dans sa cellule sur des cartons ou des toiles de fortune, la rencontre avec un artiste fut une occasion de parler de peinture et d'assister à l'élaboration d'un travail surgi du vide."

 

 

"Duo de l'herbe"Duo de l'herbe

Argile enfumé, métal, herbe

 

Pour en savoir plus : www.cecileraynal.net

pied de page